L’Hindouisme, une religion à la recherche de son identité

L’hindouisme est une religion qui a été créée il y a plus de 5000 ans en Inde. Cette religion est basée sur la croyance que tout dans l’univers, des êtres humains aux animaux, est composé de particules élémentaires appelées « atomes ». Ces atomes sont constitués de particules encore plus petites appelées « briques élémentaires » ou « granites ».

Les briques élémentaires sont elles-mêmes composées de particules encore plus petites appelées « atomes ».

L’hindouisme est une religion qui repose sur le fait que tout dans l’univers, des êtres humains aux animaux, est composé de particules élémentaires appelées « atomes ». Ces atomes sont constitués de particules encore plus petites appelées « briques élémentaires » ou « granites ».

Les briques élémentaires sont elles-mêmes composées de particules encore plus petites appelées « atomes ».

Le terme hindouisme provient du mot sanscrit « hindu » qui signifie « celui qui vient d’Inde ».

L’hindouisme est une religion qui repose sur le fait que tout dans l’univers, des êtres humains aux animaux, est composé de particules élémentaires appelées « atomes ». Ces atomes sont constitués de particules encore plus petites appelées « briques élémentaires » ou « granites ».

Les briques élémentaires sont elles-mêmes composées de particules encore plus petites appelées « atomes ».

L’hindouisme, une religion ancienne et complexe

L’hindouisme, une religion ancienne et complexe? C’est quoi l’hindouisme ? L’hindouisme est une religion qui date de plusieurs milliers d’années. Elle est née en Inde et elle a connu des évolutions successives.

Les hindous sont appelés «les pauvres» par les bouddhistes ou encore les jaïns, car ils ne possèdent pas de richesses matérielles. S’ils en avaient, cela se saurait ! L’hindouisme est donc une réalité à partir du moment où la personne s’y reconnaît comme appartenant à ce courant religieux.

Les hindous croient en un dieu unique : Brahma (créateur), Vishnou (protecteur) et Shiva (destructeur).

Ils adorent les divinités indiennes telles que Ganesh, Krishna… Ils croient également aux esprits pour tout ce qui concerne l’au-delà. Par exemple, le monde des morts est représenté par le concept d’après vie ou encore celui de paradis/enfer.

La vie sur terre n’est qu’une étape vers le bonheur ultime : le salut par la mort spirituelle (moksha).

Lorsque l’on meurt, on devient un être spirituel qui rejoint son dieu protecteur ou destructeur selon ses actes durant sa vie sur terre.

Les dieux et déesses de l’hindouisme

L’hindouisme est une religion qui a pour dieux et déesses les plus célèbres, tels que Vishnou, Brahma, Shiva et Parvati. Ces derniers sont censés représenter chacun un aspect de la réalité divine. Dans cette religion, le Dieu suprême est connu sous le nom de Brahman.

Les hindous croient en la vie après la mort et considèrent que l’âme humaine se divise en deux parties : le corps physique et l’âme.

L’hindouisme repose sur trois principes fondamentaux :

  • La non-violence
  • Le respect des liens familiaux
  • La non-discrimination

Le cycle de la vie et de la mort dans l’hindouisme

La vie est un cycle perpétuel qui recommence inlassablement. On ne peut pas l’arrêter ou la stopper.

Les êtres humains sont les acteurs de ce cycle, ils sont responsables de leur destinée et doivent assumer leurs choix et leur valeur morale.

Le cycle de la vie et de la mort dans l’hindouisme ? Chaque individu est soumis à une succession d’existences successives, appelées « renaissances » ou « réincarnations » selon son karma (vies antérieures).

Lorsque nous mourons, nous quittons notre corps physique pour passer dans une autre existence, appelée « Moksha » (libération).

La libération de toutes les entités du corps astral est appelée « Nirvikalpa Moksha » (libération complète). Pour atteindre cet état parfait, il faut faire preuve d’une certaine discipline morale pendant toute sa vie. Cela signifie que l’on doit respecter les règles morales hindoues : ne pas tuer, ne pas voler… De plus, on doit également avoir des activités favorisant un bon karma : pratiquer des arts martiaux par exemple.

Il faut donc savoir que pour obtenir une libération complète du cycle de la vie et de la mort il faut absolument respecter ces principes fondamentaux.

La spiritualité et la méditation dans l’hindouisme

Dans l’hindouisme, la spiritualité est au centre de la vie. Pour comprendre pourquoi cette religion est si importante dans le monde actuel, il faut en savoir plus sur la notion de spiritualité et les principes qui sous-tendent cette philosophie.

La spiritualité dans l’hindouisme se définit par des concepts très importants comme le karma ou encore les castes.

Le karma est une notion centrale dans l’hindouisme qui peut être traduit par « action ».

Il s’agit de la loi du retour des choses qui veut que tout ce que nous faisons à autrui soit répercuté sur notre destinée. Par conséquent, cela implique que chaque action a un impact positif ou négatif sur notre vie, et en particulier sur notre avenir.

L’hindouisme repose également sur les quatre castes principales :

  • Les Brahmanes
  • Les Kshatriya
  • Les Vaishyas
  • Les Sudras

.

Les Brahmanes représentent les prêtres et ont pour rôle principal de transmettre la connaissance spirituelle aux autres castes.

Les Ksatriyas sont chargés du pouvoir politique et militaire tandis que les Vaishyas gèrent le commerce et la production agricole. Enfin, les Sudras ont pour mission de servir le reste des membres de la communauté hindouiste en accomplissant différents travaux manuels.

La mise en place d’une hiérarchie entre elles permet ainsi à chaque personne d’accomplir sa mission propre.

Les textes sacrés de l’hindouisme

L’hindouisme est une religion polythéiste. Elle est originaire du sous-continent indien et se développe surtout en Inde. Cette religion est très ancienne et compte aujourd’hui plus de 1,2 milliard de fidèles dans le monde.

Le terme hindou vient du mot sanskrit « Hindustan », qui signifie « pays des hindous ».

L’hindouisme tire son origine du Rig Veda, un texte sacré de l’Indus entre 1500 avant notre ère et 900 ans après Jésus-Christ. Ce texte décrit la création du monde par Brahma, le premier dieu hindou.

Il énumère les différentes étapes de la création du cosmos jusqu’à l’apparition des hommes.

La mythologie hindoue raconte l’histoire des dieux dont le rôle principal est d’offrir aux humains leurs bienfaits.

La caste et la religion dans l’hindouisme

La caste est un système qui régit la vie des indiens. Dans l’hindouisme, il existe quatre castes : les brahmanes, les kshatriya, les vaishyas et les shudras.

Les trois premières sont considérées comme supérieures aux dernières et servent de guides aux autres castes. C’est le système social qui détermine à quelle caste appartient une personne. Chaque famille est associée à une caste, ce qui ne signifie pas forcément que tous ses membres y appartiennent.

La caste joue un rôle important dans la société indienne car elle représente une communauté de personnes partageant certaines mêmes valeurs et ayant des besoins similaires. Elle peut être perçue comme étant une hiérarchie sociale ou bien comme un groupe culturel distinct en Inde.

La notion de caste est donc assez complexe et n’a pas toujours la même signification selon le contexte dans lequel on l’utilise.

Il existe plusieurs types de castes :

  • Les brahmanes (les prêtres)
  • Les kshatriyas (les guerriers)
  • Les vaishyas (les marchands-commerçants)
  • Les shudras (personnes travaillant pour la classe inférieure)

La religion hindouiste est basée sur l’hindouisme, c’est-à-dire sur les textes sacrés du Veda et du Mahabharata ainsi que sur l’enseignement du sage Mahavira.
L’Hindouisme fait partie des trois religions monothéistiques majeur (avec le christianisme et le judaïsme).

L’Indien croit au concept du dieu unique.

TH

La notion de karma dans l’hindouisme

Les Hindous croient que chaque être humain est le résultat de l’action des actions, et le karma désigne les actes qui sont accomplis dans la vie d’une personne.

Lorsqu’un acte a été commis ou une parole prononcée, il y a des conséquences sur cette vie.

Les Hindous croient en un principe de réincarnation, car pour eux tout ce qui arrive à une personne est provoqué par son propre karmic (karma) ; cela signifie que les conséquences peuvent être positives ou négatives selon les actions accomplies dans la vie précédente. Si un homme perd sa fortune suite à une mauvaise action qu’il aurait commise, il sera alors réincarné en tant que riche homme d’affaires.

Il faut savoir que l’immense majorité des Indiens ont tendance à penser qu’ils sont responsables de leurs actes et donc de leur karma. Cependant, certains hindous pensent qu’il existe une force supérieure qui agit sur l’individu et qui crée sa destinée.

L’hindouisme dans le monde d’aujourd’hui

L’hindouisme est-il toujours présent dans le monde d’aujourd’hui ? Il est important de comprendre les différents aspects qui composent cette religion, car elle ne se résume pas à une simple forme de culte.

L’hindouisme est un ensemble de traditions et de valeurs, basé sur les enseignements des Védas.

Il s’agit bien plus qu’une tradition religieuse, car il s’inscrit également dans la philosophie et la métaphysique hindoues. Cette religion née il y a plus de 5000 ans est pratiquée par 1 milliard 200 millions d’Hindous (environ 80% de la population en Inde).

Les hindous croient en l’existence d’un dieu unique appelé Brahma. Ce dieu représente l’univers entier dont chaque être humain fait partie intégrante. Dans l’hindouisme, il existe une multitude de divinités qui incarnent chacune une vertu ou une qualité propre aux hommes.

Les principales divinités sont : Shiva (le destructeur), Vishnou (protecteur), Bouddha (lumière) ou encore Kali (la destruction). Chaque divinité possède un nom spécifique et un attribut particulier. Par exemple, Shiva est associé à la destruction pour signifier que tout changement demande du temps et peut être source de perte. Par ailleurs, on retrouve des symboles très variés tels que le lotus, le linga ou encore le chakra lié au corps physique auquel on associe des significations particulières.

  • Le linga
  • Le chakra lié au corps physique

Pour conclure, en conclusion, il faut comprendre que l’hindouisme est une religion à part entière. Il n’est pas le seul système de croyance qui existe dans le monde. L’hindouisme est une religion monothéiste très ancienne qui peut être assimilée à la plupart des religions révélées. Il est une philosophie et un guide spirituel pour la vie quotidienne.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *