La tolérance religieuse

Les religions sont des systèmes de croyances qui peuvent être très différents les uns des autres. Chaque religion a ses propres rituels, ses propres symboles et ses propres dogmes. Certaines religions ont également des interdits alimentaires ou des interdits sexuels. Nous allons voir dans cet article quelles sont les différentes religions existantes et comment elles se distinguent les unes des autres.

L’islam

La majorité des musulmans sont soumis à des règles strictes, telles que le port de vêtements spécifiques, la séparation entre les hommes et les femmes dans les magasins et les espaces publics, l’interdiction de manger en public ou encore la non-mixité dans certains espaces. D’autres règles concernent la prière et le jeûne du mois du Ramadan. Ces obligations peuvent constituer un frein au développement personnel pour certaines personnes. Toutefois, elles ne doivent pas être perçues comme une contrainte ou une limitation à la liberté d’expression.

Il faut savoir que ces règles ont été établies pour préserver certains principes fondamentaux tels que la dignité humaine ou encore le respect des autres. Certaines personnes sont parfois amenées à renoncer à ces obligations sous différents motifs :

  • Pour raisons professionnelles
  • Parce que l’individu a changé de circonstances
  • Parce qu’il estime ne pas pouvoir se conformer aux exigences religieuses sans nuire aux autres

Le christianisme

Le christianisme est une religion qui a été fondée par Jésus-Christ. Cette religion ne repose pas sur la croyance en un dieu unique, mais plutôt sur la notion d’un être suprême. Elle se base également sur l’enseignement de plusieurs valeurs, telles que le respect de la vie humaine, le respect des autres et la confiance en soi-même.

Le christianisme peut être considéré comme une religion à part entière ou comme un ensemble de religions différentes qui ont toutefois pour point commun d’adorer le même Dieu.

L’appartenance au christianisme implique un certain nombre de devoirs et de droits :

  • L’obligation du baptême
  • La participation à des activités religieuses
  • La pratique du culte

Le judaïsme

Le judaïsme est une religion qui a vu le jour en Mésopotamie, il y a plus de 5 000 ans. C’est une religion monothéiste fondée sur la Bible, qui s’est progressivement répandue à travers les pays d’Europe et du Moyen-Orient. Elle est composée de trois grands courants : les adeptes du judaïsme orthodoxe (ou traditionnel), ceux du judaïsme libéral et ceux du judaïsme reconstructionniste.

Le judaïsme est la principale confession religieuse pratiquée par les juifs en Israël et dans le monde.

  • Les croyances
  • L’organisation des communautés

Le bouddhisme

Le bouddhisme est une religion qui a été fondée en Inde il y a plus de 2500 ans.

Les adeptes du bouddhisme suivent les cinq préceptes fondamentaux que sont le non-attachement, la non-violence, le respect des autres, l’impersonnalité et la tolérance. Ces cinq préceptes ont pour objectif d’amener chacun à un équilibre intérieur afin de faire face aux situations difficiles qu’il rencontrera au cours de sa vie. Pour certains adeptes du bouddhisme, cette discipline religieuse peut être un moyen d’aller vers une meilleure compréhension de soi et du monde qui nous entoure. Pour d’autres personnes, elle représente une voie spirituelle qui permet d’accéder à un état heureux et paisible de conscience ou encore d’accroître sa maîtrise sur ses pensées et ses émotions.

L’hindouisme

L’hindouisme est un courant de pensée issu du brahmanisme (père des religions védiques) et du bouddhisme.

Il est né en Inde, il y a plus de 5000 ans.

Le sikhisme

Le sikhisme est une religion monothéiste fondée en Inde par Guru Nanak en 1469.

Le mot sikh vient du mot sanskrit « Sikhi » qui signifie seul, unique, unifié.

La philosophie et les principes de base du sikhisme reposent sur la croyance que chaque individu possède un esprit intérieur (ou conscience) qui lui est propre et distinct de tout ce qui existe dans le monde extérieur.

Les hommes ont une âme immortelle dont ils doivent prendre soin pour éviter qu’elle ne meure à la suite d’un mauvais comportement. Tous les êtres humains naissent avec des qualités exceptionnelles et un potentiel extraordinaire, qui peut être développé par des efforts constants pour atteindre la perfection morale.

Lorsque cet objectif est atteint, on obtient alors le statut de dieu (Pawan). Dans le but de réaliser cette perfection morale, les Sikhs suivent un code moral très strict appelé Sikh Dharma ou « Dharma Sikh ».

Il se compose de 5 principes fondamentaux :

  • 1 – Croire en l’existence d’un Soi Suprême
  • 2- Ne pas tuer
  • 3 – Ne pas voler
  • 4 – Ne pas mentir

Le taoïsme

La religion chinoise est marquée par plusieurs courants.

Les deux principaux sont le confucianisme et le taoïsme.

Le confucianisme est un courant philosophique qui se veut humaniste et qui met l’accent sur l’éducation.

Il prône également la vertu, la maîtrise de soi, le respect des anciens et la patience.

Le taoïsme est une tendance religieuse qui a vu le jour au VIe siècle avant Jésus-Christ, à la suite d’une révolte contre le pouvoir impérial (empereur). Cette révolte a eu lieu en Chine centrale dans les provinces du Henan et du Hubei, ce qui explique que ces régions sont encore très marquées par ce courant spirituel. Aujourd’hui, il y aurait entre 80 millions et 100 millions de personnes qui se revendiquent comme étant adeptes du taoïsme en Chine.

Le confucianisme

Confucius est un philosophe chinois du VIe siècle av. J.-C., dont la pensée a influencé le courant philosophique de l’école confucianiste.

Il est né dans la province de Shandong, et son enseignement a été diffusé à travers toute la Chine, jusqu’à ce qu’il soit récupéré par les empereurs qui lui ont donné le titre honorifique de « maître chen » (ou seigneur sage). Ses écrits constituent le plus vaste corpus philosophique chinois classique.

Le confucianisme s’est développé au fil des siècles pour constituer une source majeure de doctrine sociale et morale, aux côtés du bouddhisme et du taoïsme. Confucius est considéré comme l’un des personnages historiques les plus importants en Chine, où il est honoré comme un sage et un modèle moral1.

En conclusion, l’islam est une religion qui n’est pas pratiquée par tous les musulmans. Il existe aussi des courants différents et des sectes. Il est donc très important de bien faire la distinction entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *