Le bouddhisme, une religion en expansion

Le bouddhisme est une religion qui a été introduite en Inde au VIe siècle av. J.-C. et qui s’est répandue dans le reste de l’Asie. Cette philosophie se base sur la doctrine du Bouddha, un être humain qui aurait atteint l’illumination (le nirvana) et serait devenu un bodhisattva, un être éveillé qui cherche à faire le bien autour de lui.

Le bouddhisme est une religion qui prône la non-violence et la tolérance, mais aussi la compassion, la générosité et la bienveillance.

Il existe différentes branches du bouddhisme : le bouddhisme theravâda, le bouddhisme mahayana ou encore le bouddhisme vajrayana.

Le bouddhisme en Chine

Le bouddhisme est une religion qui a vu le jour en Inde.

Il existe différentes formes de bouddhisme, toutes basées sur les mêmes principes fondamentaux : l’existence d’un Dieu suprême, le fait que les hommes sont faits pour l’amour et que la vie n’est qu’une illusion.

La doctrine du bouddhisme peut se décomposer en plusieurs branches, dont les principales sont le Hinayana ou “petit Véhicule” (dit aussi “Véhicule des Anciens”), le Mahayana ou “Grand Véhicule” (ou encore “Véhicule du milieu”) et le Vajrayana ou “Véhicule de Diamant” (dit aussi Nyingma). Cette dernière branche est la plus populaire en Chine.

Le bouddhisme chinois est un métissage entre doctrines indiennes et traditions locales.

Les croyances chinoises ont une influence importante sur les pratiques religieuses des croyants qui considèrent souvent Bouddha comme un être divin.

Le bouddhisme en Thaïlande

Le bouddhisme est une religion qui a vu le jour en Inde il y a plus de 2500 ans. Elle est principalement pratiquée dans les pays de l’Asie du sud-est.

Le bouddhisme se divise en plusieurs courants, dont le bouddhisme Theravada et le bouddhisme Mahayana.

Le Bouddha (aussi appelé Siddhartha Gautama) est considéré comme étant la figure centrale du bouddhisme Theravada. C’est lui qui aurait atteint, par ses efforts spirituels, la réalisation de l’Éveil (bodhi). Cette réalisation marque la fin des souffrances liées à la vie et au cycle des renaissances dans un monde perpétuellement changeant et instable. Selon les courants, on distingue différents types de bouddhistes :

  • Les moines
  • Les nonnes
  • Les novices

Le bouddhisme en Birmanie

La Birmanie est un pays riche en histoire et en culture. Elle est située dans l’Asie du Sud-Est.

La Birmanie possède des trésors touristiques qui sont méconnus du grand public, notamment des sites bouddhiques et des villages traditionnels. Ceux-ci se trouvent à proximité de la capitale Yangon, à Mandalay, Bagan et Kalaw.

Les temples bouddhistes de ce pays sont parmi les plus anciens au monde. Ces temples font partie intégrante du patrimoine culturel birman.

Le Myanmar a été une colonie britannique jusqu’en 1948 avant de redevenir indépendant en janvier 1961. En 2012, la république socialiste militaire birmane accède à son indépendance totale après un demi-siècle d’occupation par la dictature militaire birmane (junte). Aujourd’hui, le Myanmar est un pays ouvert sur le monde qui entend développer son tourisme pour attirer les visiteurs étrangers qui souhaitent découvrir l’art ancestral local et l’architecture religieuse et historique unique au monde.
De nombreuses civilisations ont contribué à la richesse culturelle actuelle de ce pays. On peut citer les Chinois Han (birmans) et Kachin, les Indiens Tamouls (birmans), ainsi que toutes les autres ethnies minoritaires qui composent la diversité ethnique birmane.
Les sites bouddhistes sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Parmi eux :

  • Le temple Shwedagon
  • Le temple Mahamuni
  • Le temple Kyaiktiyo

Le bouddhisme en Corée du Sud

Le bouddhisme en Corée du Sud est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. J’ai décidé de consacrer ce dossier au bouddhisme dans le cadre de mon projet professionnel.

Les raisons pour lesquelles j’ai choisi ce thème sont multiples. Tout d’abord, je vais vous expliquer comment a commencé l’histoire du bouddhisme en Corée et, ensuite, je vais évoquer la manière dont il s’est diffusé dans le pays.

L’histoire du bouddhisme en Corée commence il y a plus de 2 000 ans avec le prince Goguryo (ou Goguryong), qui fonda la dynastie Goguryo entre 37 avant Jésus-Christ et 926 après Jésus-Christ.

Il était un fervent adepte des doctrines chinoises et indiennes. En tant que prince, il fut confronté aux difficultés politiques et militaires liées à son statut royal. En outre, il ne parvint pas à régler les conflits familiaux opposant sa mère à sa seconde femme et son frère ainé contre son père car il n’arriva pas à maintenir l’ordre social face aux troubles interethniques causés par l’avancée du bouddhisme vers le sud de la péninsule coréenne. Son fils adoptif Jinseong se convertit au bouddhisme pour apaiser les tensions entre les divers groupes ethniques qui peuplaient la région de Jeonju (aujourd’hui province du Jeolla).

Le prince Jinseok rencontra même des moines chinois venus prêcher le bouddhisme en Corée.

Le bouddhisme en Mongolie

Le bouddhisme est une religion qui peut être rattachée à l’hindouisme.

Le bouddhisme a été introduit en Mongolie par des missionnaires chinois au début du XIXème siècle, ce qui explique que de nombreux Mongols soient de confession musulmane. En Mongolie, le bouddhisme est largement répandu et pratiqué.

Les Mongols sont un peuple très croyant et la religion occupe une place importante dans leur vie de tous les jours. Cette religion se base sur les préceptes du Bouddha, mais elle diffère des religions classiques car elle ne reconnaît pas l’existence d’un dieu créateur. Elle met plutôt en avant la notion de « compassion » et insiste sur le fait que toutes les formes de vies naissent dans la souffrance qu’elles doivent ensuite surmonter pour atteindre l’illumination.

La culture mongole est également influencée par le taoïsme et le confucianisme, bien que ceux-ci ne soient pas toujours considérés comme des religions à part entière.

Le bouddhisme en Tibet

Le bouddhisme en Tibet est issu de la tradition tibétaine. Cette religion s’est développée au fil des siècles, notamment grâce à l’influence du bouddhisme indien.

Les croyances et pratiques du bouddhisme tibétain sont basées sur le concept d’un monde conditionné par l’ignorance et la souffrance qui résultent de l’attachement aux choses matérielles.

Le bouddhisme tibétain est une forme de philosophie et de religion qui a pour objectif d’aider les êtres humains à réaliser un état d’esprit éveillé afin qu’ils puissent atteindre une libération totale de la souffrance due à l’ignorance.

La pratique du bouddhisme tibétain repose sur trois aspects principaux :

  • la mise en œuvre des huit vertus ;
  • l’application des douze liens mentaux ;
  • la mise en œuvre des six paramitas.

La pratique du bouddhisme repose principalement sur les exercices physiques, comme les marches méditatives ou encore le yoga, ainsi que sur la mise en application des huit vertus (non-violence, altruisme, patience, perspicacité etc.).

Il existe plusieurs types de bouddhismes :

  • le mahayana appelée « grand véhicule » ou « vajrayana » ;
  • le Hinayana appelée « petit véhicule » ou « vajrayana ».

Le bouddhisme en Inde

Le bouddhisme est une religion ou philosophie qui s’est développée en Inde.

Il a émergé il y a plus de 2500 ans, à partir d’un courant spirituel appelé Sânkhya, et prône le respect de la vie humaine et de la nature.

Le bouddhisme est un système complet qui comprend l’enseignement, les rituels religieux (comme les cérémonies), les textes sacrés et la discipline personnelle des moines.

Le bouddhisme n’a pas de dogmes, mais possède sa propre liste d’objets sacrés que tout bon bouddhiste doit respecter. Ces objets sacrés sont considérés comme étant supérieurs aux autres choses du monde matériel.

Pour conclure, le bouddhisme est une religion qui se développe en Chine et dans les pays asiatiques. Cette religion est différente de la religion chrétienne, mais elle peut être plus bénéfique pour les personnes qui ont besoin de spiritualité. Il faut savoir que cette religion n’est pas réservée aux personnes d’origine asiatique.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *