Les animistes et leurs croyances

L’animisme est une religion qui considère que les êtres vivants sont des entités spirituelles, et que ces dernières peuvent avoir des interactions avec les humains.

L’animisme est donc une religion qui considère que tout ce qui vit (humains, animaux, plantes, etc.) possède un esprit ou une âme. Cette idée est présente dans de nombreuses religions à travers le monde. Nous allons voir çà de plus près.

L’histoire de l’animisme

Le mouvement animiste est un courant religieux qui s’est développé dans différents pays d’Afrique. Ce mouvement a été à l’origine du terme «animisme», utilisé pour la première fois par le philosophe français Claude Lévi-Strauss en 1955.

Les animistes croient que les personnes et les objets ont une âme ou une force vitale appelée mana.

Leur croyance fondamentale est que toute chose a une âme et qu’elle peut exercer des pouvoirs sur les autres choses ou sur les gens. Pour eux, ces pouvoirs sont la puissance de l’âme qui anime les choses et non pas leur forme matérielle.

Les origines de l’animisme

L’animisme est un ensemble de croyances qui prévaut dans certaines sociétés africaines.

Les Africains croient que les objets, les plantes et même les animaux ont leur propre âme et peuvent avoir une influence sur la vie des hommes.

Lorsque quelqu’un meurt, l’âme du défunt passe dans un autre corps pour continuer son existence ou pour rejoindre les ancêtres. Pour éviter que le défunt ne soit tourmenté par ses démons, il faut lui offrir des sacrifices humains ou animaux comme offrande à ses ancêtres. Cette pratique est connue sous le nom de « lobi » en Afrique centrale et a été adoptée par plusieurs ethnies telles que les Fon au sud du Bénin et les Yoruba au Nigéria. Ces ethnies croient aussi aux esprits des enfants mort-nés, des personnes malades, des sorciers et des morts violentes dont on retrouve le corps sans cadavre.

Il y a deux hypothèses concernant l’origine de cette croyance :

  • Un point commun entre toutes les civilisations
  • La survivance après la mort

La spiritualité animiste

L’animisme est un courant religieux qui considère que les personnes et les choses ont une âme, une vie propre. Ce courant se distingue du monisme en ce qu’il reconnaît la présence d’une force spirituelle en chaque chose. Selon l’animisme, il existe une sorte de connexion entre toutes les choses et toutes les personnes. En outre, cette connexion peut s’exprimer à travers la communication ou le contact avec des esprits.

L’animisme fait partie intégrante de certaines religions traditionnelles africaines comme le santeria cubaine ou le candomblé brésilien.

Le terme animisme est également utilisé pour désigner un ensemble de croyances et d’attitudes qui voient dans certains objets des êtres vivants à part entière.

La religion animiste aujourd’hui

L’animisme est une religion qui reconnaît l’existence d’un être surnaturel, le dieu des religions polythéistes.

L’homme est considéré comme une créature du monde de la nature et les animaux sont perçus comme des êtres dotés d’une conscience.

Les croyants de l’animisme croient que les esprits communiquent avec eux à travers un certain nombre de rituels.

Ils pensent que les esprits peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé ou bien au contraire pouvoir causer du tort aux humains.

Ils accordent également beaucoup d’importance à la vie après la mort et à l’idée d’âmes errantes. Pour les animistes, il existe une vie après la mort et plus précisément, il y a un monde spirituel où les morts se rendent pour rencontrer leurs ancêtres. Cette idée est très répandue en Afrique subsaharienne notamment chez les Dogons qui ont développé un culte particulier pour un dieu appelé « Nommo » qui serait responsable de tout ce qui arrive aux hommes.

Les pratiques religieuses animistes

L’animisme est une des formes de croyances traditionnelles les plus répandues dans le monde.

Il consiste à vénérer les esprits et à attribuer des caractères humains aux êtres non-humains, tels que les animaux, les plantes ou encore la nature.

L’animisme peut être associé au chamanisme ou encore au néo-chamanisme, qui sont également considérés comme des formes de religions animistes.

L’animisme est pratiqué par environ 90% de la population mondiale et représente l’une des trois principales formes de croyances religieuses dans le monde. Cette tendance a débuté il y a plusieurs milliers d’années, lorsque des petits groupuscules se sont organisés pour chasser et capturer les esprits pour assurer leur protection.

Les animistes ont donc évolué en fonction du contexte politique et socio-culturel dans lequel ils se trouvaient (guerre, famine…). Dès lors que cela était possible, ils ont cherché à protéger certains lieux où ils pensaient que cela était bon pour eux (un arbre sacrée par exemple). Ces lieux sacrés devinrent alors un lieu de culte consacré aux dieux locaux. De nos jours, certains animistes continuent d’assister aux rituels ancestraux qu’ils jugent bénéfiques pour eux et leur communauté locale.

Il existe différents types d’animisme :

  • Le totamil : Animiste originaire du sud-est asiatique.
  • Le zoroastrism : Animiste originaire de l’Iran antique.
  • Le bouddhism : Animiste originaire du nord-est asiatique.

    Les croyances animistes

    L’animisme est une croyance selon laquelle les êtres humains sont des entités animées, douées de sentiments et de volonté. Cette croyance explique notamment le comportement des plantes, des animaux et même des pierres.

    L’animisme est généralement associée aux sociétés traditionnelles ou tribales.

    Les sociétés animistes reconnaissent l’existence d’entités spirituelles capables d’interagir avec le monde matériel (les dieux). Pour les animistes, tous les événements du quotidien ont une origine spirituelle : naissance, maladie, mort… Selon eux, il existe donc des esprits ou divinités qui peuvent avoir une influence sur le comportement de certains êtres vivants (créatures mythologiques ou hommes).

    Les animistes pensent que les êtres humains ne possèdent pas un corps physique comme les autres créatures vivantes.

    Ils sont plutôt constitués d’une sorte d’essence divine qui permet à l’esprit de se déplacer librement entre ce monde et celui des esprits. De plus, pour eux la vie n’a pas de sens si elle n’est pas partagée avec d’autres membres du groupe social auquel on appartient. Par conséquent, ils accordent beaucoup d’importance à la famille et aux liens affectifs qu’ils entretiennent entre eux.

    Les dieux et les esprits animistes

    L’animisme est une croyance qui attribue un esprit ou une âme aux objets inanimés. Elle existe dans toutes les sociétés et sous plusieurs formes. Cette croyance est présente chez les peuples animistes, chez certains groupes ethniques des pays de l’Afrique noire et le continent américain1, mais aussi dans certaines sociétés européennes comme en Allemagne, en Autriche ou encore en Suisse.23 L’animisme est également pratiqué par certains chrétiens (par exemple au Brésil).

    La place de l’animisme dans le monde

    L’animisme est un type de croyance qui est présente dans de nombreuses cultures et religions.

    L’animisme est la croyance que les choses, les objets ou les personnes ont une âme ou une vie propre.

    Les animaux, les plantes, le vent, la pluie sont considérés comme des manifestations d’esprits ou de divinités.

    Il existe plusieurs formes d’animisme : l’animisme totémique (les gens se réfèrent à leur groupe ethnique en tant qu’animal totem), l’animisme magico-religieux (les objets sacrés sont traités avec respect et on croit qu’ils exercent un pouvoir surnaturel), l’animisme spirituel (on croit que les esprits des morts peuvent communiquer avec ceux qui vivent sur terre) et l’animisme naturel (on croit que la nature possède sa propre personnalité).

    L’existence des animaux totems apparaît également chez certains peuples premiers tels que les Aborigènes d’Australie.

    Une religion est un système de croyances et de pratiques qui englobe des aspects personnels, sociaux, politiques et économiques. Les religions sont souvent reliées à des groupes ethniques ou nationaux. Il existe plusieurs formes de religion. Chaque forme peut avoir différents noms dans diverses langues en fonction du lieu où elle est pratiquée.

    4.6/5 - (28 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *