La propagation du christianisme

Le christianisme est une religion qui se base sur la vie et l’enseignement du Christ.

Il a été fondé par Jésus de Nazareth, un homme qui a vécu au Ier siècle après J.-C. et qui est mort crucifié à Jérusalem.

Le christianisme est une religion monothéiste, c’est-à-dire qu’elle croit en un Dieu unique. Cette religion est née dans le bassin méditerranéen, plus précisément en Palestine. Elle s’est ensuite répandue dans tout le bassin méditerranéen puis dans toute l’Europe et jusqu’aux Amériques. Aujourd’hui, elle est pratiquée par plus de 2 milliards de personnes dans le monde.

Le christianisme, une religion monothéiste

Le christianisme est une religion monothéiste, c’est-à-dire que tous les chrétiens sont d’accord sur les grandes lignes de la doctrine et sur le fait que Jésus est le Christ.

Le christianisme repose donc sur un message unique et des dogmes communs : il existe un Dieu créateur du monde qui a envoyé son Fils unique Jésus pour sauver les hommes en payant par sa vie la rédemption des pêchés commis.

Les chrétiens croient en l’existence d’un seul Dieu, Père, créateur du monde ; en l’existence de Jésus de Nazareth, Fils unique du Père éternel venu dans ce monde pour révéler à l’humanité son amour et sa miséricorde ; il a souffert sous Ponce Pilate avant d’être crucifié puis ressuscité trois jours après ; il est monté au ciel après avoir été glorifié par son Père.

Ils croient également que ceux qui ont cru au Christ ont reçu le pardon des pêchés commis depuis leur naissance et qu’en recevant le baptême, ils deviennent membres de la famille de Dieu dont ils partagent la vie avec les autres chrétiens.

La Bible est à la base du christianisme : elle contient les textes bibliques reconnus comme étant inspirés par Dieu. On y trouve également des livres apocryphes où figurent des textes qui n’ont pas été retenus car jugés non conformes à la doctrine officielle (on appelle cela «l’aile apocryphe»).

Jésus-Christ, le fils de Dieu

Jésus-Christ, le fils de Dieu ? Jésus est-il le fils de Dieu ? Est-il vraiment le Fils de Dieu ? Qui est Jésus pour les chrétiens? D’où nous vient cette idée que Jésus est le fils de Dieu? La Bible répond à toutes ces questions. Nous avons donc décidé dans ce chapitre d’aller à l’essentiel et de présenter rapidement les principales théories sur la question. Premièrement, il faut savoir que plusieurs auteurs ont écrit des récits qui racontent la création du monde et l’apparition des premiers hommes. Ces textes sont appelés les Genèse.

Le livre Ier du premier chapitre explique notamment comment Adam reçut sa forme humaine et quelle fut sa responsabilité envers son semblable.

L’histoire d’Adam est un sujet controversé : certains affirment qu’Adam était un ange ou même une créature extraterrestre alors que d’autres pensent qu’il s’agissait bien du premier homme créé par Dieu. Dans ce chapitre, nous allons examiner cinq thèses différentes concernant la nature divine d’Adam.

La trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit

La trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit? La trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit est un dogme central du christianisme qui peut être source de confusions pour certains. Pour les chrétiens, la trinité signifie que Dieu est composé de trois personnes distinctes mais égales en puissance.

Le Père crée l’univers tout entier ainsi que chaque être humain.

Il est infiniment bon et possède une nature absolument parfaite.

Il s’agit d’une personne (le nom grec « theos » signifie « Dieu »). Dieu a toujours existé dans l’univers depuis sa création parce qu’il s’est révélé à lui-même comme étant son propre Créateur. Dans la Bible, il est décrit comme étant « Celui qui nous a fait » ou encore « Celui qui nous a façonnés ».

Il s’agit de la première personne mentionnée dans les Écritures bibliques : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1:1).

Le Fils représente l’incarnation de Dieu sur Terre dans la vie humaine de Jésus Christ. En tant que tel, il est appelé « Seigneur Jésus Christ » ou simplement « Jésus ». Cependant, il ne se limite pas à cela car il est également appelé Esprit saint ou saint esprit (« onction divine ») ce qui implique qu’il n’est pas une personne physique mais une force spirituelle agissante au sein du corps humain et des communautés chrétiennes.

La Bible, le livre sacré des chrétiens

La Bible est un livre sacré pour les chrétiens, qui sont des croyants du christianisme. Pourquoi ? Parce que la Bible a été écrite par plusieurs personnes différentes et qu’elle est considérée comme la parole de Dieu.

Les chrétiens croient donc en l’histoire biblique, car ils y voient la volonté de Dieu et le plan qu’il a prévu pour l’humanité. Cette histoire repose sur un ensemble de personnages tels que Jésus-Christ, Abraham ou Moïse. En plus d’être considérée comme une parole divine, la Bible est un livre sacré car elle contient des récits fondateurs et importants qui ont marqué profondément les sociétés occidentales.

La Bible comporte des textes inspirés par Dieu à travers son Esprit Saint. Ces textes ont été écrits par des hommes ayant vécu à différentes périodes de l’Histoire (prophètes et rois) dans différents pays (Israël, Égypte…).

Lorsque nous lisons ce livre nous sommes toujours interpellés par certains passages qui ne peuvent être compris que si nous avons une connaissance suffisante du monde biblique :

  • Dieu a choisi Israël comme peuple élu
  • Jésus-Christ est venu sur Terre pour sauver les humains
  • Le salut se fait grâce au sacrifice du Christ

La messe, le principal rite du christianisme

La messe est le principal rite du christianisme.

Il s’agit d’un rassemblement spirituel et liturgique, à la fois prière et action de grâces.

La célébration comprend un sermon, une lecture de la Bible et des chants. Elle se termine par une bénédiction et une communion. Avant l’institution de la messe par le pape Saint Grégoire au 5ème siècle, les chrétiens étaient souvent en train d’assister à des services religieux qui ressemblaient beaucoup à ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de « messe ».

Le terme « messe » est issu du latin mensis (mois), qui désignait un temps spécifique pour chaque activité ou tâche quotidienne. Chaque mois était divisé en trois parties : les jours (journée ou demi-journée) ; les semaines ; et les années (année lunaire ou année solaire). Dans le calendrier actuel, l’année solaire commence au 1er janvier et se termine au 31 décembre.

Lorsqu’on parle de messe, on entend donc généralement l’ensemble des rites qui ont lieu dans une semaine ordinaire (soit 7 fois par an), mais pas nécessairement dans un jour précis. Par exemple, on peut assister à la messe du dimanche sans avoir assisté préalablement aux autres messes du week-end ni celui du jeudi soir présentant quelques différences sur certains points avec celui du dimanche matin.

Les sacrements : baptême, communion, etc

Les sacrements sont des rites qui permettent de communiquer avec Dieu.

Ils nous aident à marcher selon l’Esprit, à grandir dans notre relation avec Jésus-Christ et à vivre la vie chrétienne.

Il existe différents sacrements : le baptême, la confirmation, l’eucharistie (communion), la réconciliation (pardon), l’onction des malades… Les sacrements sont au nombre de 7 : le baptême, la confirmation, l’eucharistie (communion), la pénitence ou confession, le mariage, l’ordination. On les appelle également les «sept sacrements» parce qu’ils constituent un ensemble de sept gestes symboliques pour signifier que nous entrons dans une relation personnelle avec Dieu. Tout enfant peut être baptisé par immersion dans une eau baptismale à condition qu’il soit âgé d’au moins trois ans et en bonne santé. Cet acte est réalisé par un prêtre ou un diacre qui fait cette demande pour les parents de l’enfant concerné. Ce rite est très important car il marque spirituellement la personne et sa famille toute entière.

Le baptême est également signifié par une onction sur le front du bébé avec de l’huile sainte mais ce geste ne peut pas avoir lieu si celui-ci présente des problèmes physiques comme un handicap ou une maladie grave (problèmes cardiaques. ).

Le baptême peut être reçu plus tard au cours de sa vie mais il suffit simplement d’y penser ! En générale, les jeunes qui se présentent au catéchisme et aux messes sont déjà baptisés et confirmés.

La prière, un élément essentiel du christianisme

La prière est une forme de communication avec Dieu. Elle consiste à lui parler, à se mettre en relation avec lui et à dialoguer avec lui.

La prière peut être un élément essentiel du christianisme, car elle permet d’établir un dialogue entre le chrétien et son créateur.

Il s’agit d’un outil qui permet de toucher Dieu et de communiquer avec lui.

Le livre des Psaumes nous montre que la prière est très souvent pratiquée par les fidèles dans leur vie quotidienne. Ce livre nous invite à découvrir les différentes formes qu’elle peut prendre : psalmodies, hymnes, louanges ou encore supplications… Par exemple, David avait pour habitude de se lever la nuit pour prier afin que le Seigneur puisse intervenir dans sa vie. Cela implique donc une posture spirituelle particulière : rester éveillé pour converser avec Dieu.

Le fait même de prier ne signifie pas forcément que la personne soit croyante ou religieuse. Certains passages bibliques nous montrent qu’à plusieurs reprises le prophète Élie était un fervent croyant tout en étant considéré comme un homme violent au comportement imprévisible.

  • « Élie s’en alla vers Beer-Schéba. … Il fit monter sur une butte ceux qui suivaient Élisée… ils se tinrent sur les hauteurs tout autour» (1 Rois 19:15).
  • « Élie partit de Guilgal… Il arriva à Beer-Schéba… Il y demeura» (1 Rois 18:45).

    Les chrétiens dans le monde : une religion en expansion

    Les chrétiens sont présents dans le monde entier et constituent la plus grande communauté religieuse de la planète.

    Ils représentent environ 2,3 milliards de personnes, soit 30% de la population mondiale. En Afrique subsaharienne, les chrétiens ne représentent pas moins d’un tiers des habitants.

    Les chrétiens sont principalement catholiques (environ 85%) et protestants (environ 14%).

    La majorité des chrétiens se trouvent en Asie et en Europe.

    La Chine compte à elle seule 1 milliard de chinois, ce qui représente une bonne partie des chrétiens du pays. D’autres pays asiatiques tel que le Japon ou l’Indonésie ont également une forte population d’origine chrétienne. En Amérique latine, les catholiques constituent une minorité importante : ils représentent plus de 60% des catholiques du continent américain.

    L’Amérique du Nord est également un continent à forte population chrétienne : 75% des Américains sont baptisés et 90% d’entre eux appartiennent au christianisme protestant.

    En conclusion, il est vrai que le Christianisme est devenu la religion dominante dans le monde, et qu’il a réussi à s’imposer au cours des siècles. Mais il y a un problème majeur: c’est une religion qui prône le sacrifice humain. Cette pratique n’a plus sa place dans notre société actuelle.

    Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *